Skip to main content
0
Navigation

RetourSoutien affectif à Shanghai

Cancer du sein : coup d'oeil sur la Chine

Madame Wang, 46 ans, a eu une mastectomie en 1991. Elle a récemment raconté son histoire avec le magazine Amoena Life.

A l’époque de la mastectomie de Mme Wang, le taux d’incidence du cancer du sein chez les femmes de son âge (elle avait 25 ans) en Chine était extrêmement faible. Il y a eu sans aucun doute une certaine détresse et stigmatisation associée à la maladie, qui ont façonné son expérience. Mais comme vous pourrez le lire, elle a reçu aide et soutien de sa famille tout comme les femmes occidentales.

Elle a subi une mastectomie radicale de Halsted en 1991, alors même que cette technique était pratiquement abandonnée dans les pays occidentaux. La préoccupation et la peur précédant l’opération, et les douleurs physiques ayant suivi, ont été ses expériences les plus difficiles.

Les prothèses légères Amoena sont l'une des solutions de confort pour les femmes du monde entier. En savoir plus sur les concepts de prothèses Amoena.

Bien sûr, du fait de l’ablation des ganglions lymphatiques et des muscles pectoraux, Madame Wang a du suivre pendant sa convalescence une rééducation, accompagnée par le personnel médical et des groupes de soutien des patients. « Leur aide m’a été précieuse pour reprendre ma vie quotidienne et redevenir une femme ».

Mme Wang n’a commencé à porter les prothèses mammaires et soutiens-gorge Amoena que récemment, Amoena n’étant présent en Asie que depuis quelques années. Elle porte une prothèse Amoena Natura Light Comfort+ et l’apprécie pour le confort accru par rapport aux prothèses standard. Elle a confié à Amoena Life que son mari et son fils l’avaient soutenue de tout leur amour tout au long de cette épreuve. Aujourd’hui, c’est une femme opérée très optimiste, qui court 5 km par jour et voyage fréquemment avec son mari.