Skip to main content
0
Navigation

RetourLe plastique dans les océans et ce que nous pouvons faire pour y remédier

On le sait depuis des années, une quantité astronomique de déchets plastiques dérive au gré des océans. Pourquoi ce phénomène est-il si problématique et que peut-on faire, à notre échelle, pour y mettre un terme ?

plastic in sea article - How To Stop Plastic Pollution In The Oceans

Les experts estiment qu’à l’heure actuelle, près de 150 millions de tonnes de déchets plastiques dérivent en mer, qu’il s’agisse de sacs poubelles, de filets de pêche ou de minuscules microparticules à peine visibles à l’oeil nu.

 

Les particules plastiques contiennent non seulement des toxines mais agissent aussi comme une sorte d’aimant sur les substances polluantes. Autrement dit, le plastique rassemble les polluants néfastes pour la faune et la flore des océans. Un grand nombre de créatures marines confondent aussi le plastique avec de la nourriture. Une fois avalées, les morceaux de plastique peuvent endommager l’estomac et les intestins de ces animaux.

Aucun effort réel ou presque n’est mené pour nettoyer nos océans, à l’exception des projets individuels d’organisations non-gouvernementales et des initiatives 

 


Seulement 9% de plastique est recyclé à travers le monde*


CE QUE NOUS POUVONS FAIRE


1. Faites des économies de plastique – autrement dit, utilisez des sacs en coton plutôt qu’en plastique pour faire vos courses et achetez des légumes en vrac. Les déchets plastiques qui subsistent doivent être jetés dans les bennes de recyclage jaunes. 

2. Choisissez des fibres naturelles – non seulement pour vos vêtements mais aussi votre linge de lit et vos serviettes de toilette. Lors du lavage, les textiles à base de polyester, de nylon et d’acrylique peuvent perdre de minuscules fibres de plastique que les stations d’épuration ne sont pas en mesure de filtrer.  

3. Évitez les microplastiques – en évitant d’utiliser du dentifrice, des soins gommants et des osmétiques qui contiennent des microplastiques car ces minuscules particules de plastique sont extrêment difficiles à filtrer lors du traitement des eaux usées. 


 4. Parlez de cet océan de plastique. Mieux le grand public sera informé, plus il prendra des mesures responsables et plus vite la pollution des océans pourra commencer à faire machine arrière. Nous sommes ravis d’apporter notre contribution avec la publication de cet article ! 

CE QUE AMOENA FAIT POUR L’ENVIRONNEMENT

Amoena recycle autant que possible. En témoigne le recyclage total après production des déchets du film polyuréthane élastique dont toutes les prothèses mammaires sont revêtues. Le taux de recyclage de notre entreprise est actuellement de plus de 95 %. 

Même pendant le développement initial de nouveaux produits, Amoena songe déjà à des emballages non plastiques et non synthétiques.

 

* National Geographic