Skip to main content
0
Navigation

RetourSe Surpasser Après un Cancer

Se Surpasser Après un Cancer

Croire en soi. 

Notre nouvelle collection se veut résolument audacieuse – bouger et s’épanouir différemment, essayer de nouvelles approches concrètes et changer les perspectives. Nous adorons les histoires qui parlent de confiance retrouvée et de volonté, comme celle d’une de nos lectrices en Pologne.

Atteindre le sommet

Certaines femmes se promettent une fois opérées d’un cancer du sein, qu’elles vont relever un défi égale à tout ce qu’elles ont surmonté. Pas uniquement pour elles, mais au nom de toutes les femmes qui sont en train d’endurer les épreuves de la maladie. Quand Malgosia Kurtyka-Koziol a eu l’opportunité d’escalader le Mont Kilimandjaro, elle a d’abord douté qu’elle puisse parvenir au sommet. Mais elle a ensuite osé rêver…

Non seulement Malgosia a surmonté une mastectomie suite à la découverte d’une tumeur mais par la suite, elle a eu une mastectomie prophylactique de l’autre sein et l’ablation des ovaires, car elle était porteuse du gène BRCA1. Après la colère et la peur initiales, Malgosia explique « J’ai commencé à comprendre que je devais vivre ma vie pour moi-même – et non vivre la vie de mes enfants et de mon mari. Ainsi, petit à petit, j’ai commencé à changer. Ma vie ne devait pas se limiter à faire tout pour tout le monde, je devais faire quelque chose pour moi. »

Chaque aventure commence par un premier pas

Quand elle a entendu parler de l’expédition au Kilimandjaro, organisée par la fondation contre le cancer Pokonaj Raka en Pologne, Malgosia s’est d’abord dit que ce n’était pas pour elle. Cependant, elle rêvait secrètement d’y prendre part, et décida de faire les tests obligatoires d’aptitude physique. Elle a été très surprise d’avoir été acceptée comme membre de l’équipe ! Elle a commencé les préparatifs, avec notamment une épreuve de course sur 11 jours, des tests médicaux, des vaccinations et a rassemblé l’équipement nécessaire pour ce grand projet.

Cette expérience était selon elle : « Exaltante, chaotique, à couper le souffle » et particulièrement difficile aussi. « J’y suis parvenue malgré tout. J’ai parcouru tout le chemin jusqu’au sommet du Kilimandjaro et je sais, je vais faire en sorte de gravir d’autres sommets maintenant, y compris ceux de la vie. » Selon elle, la route vers le sommet était comme combattre le cancer du sein. « 130 mètres avant le sommet, je me suis mise à douter. J’étais faible et fatiguée. J’avais l’impression que je ne pouvais plus continuer. Puis je me suis rappelée un moment précis lors de ma chimiothérapie alors que je me sentais dans le même état. Je n’en pouvais plus – je voulais abandonner, mais le simple fait d’envisager le dire à mon mari et à mes enfants m’a suffi pour oublier cette idée et persévérer. De la même manière, je me suis battue pour parvenir au sommet de la montagne. »

La quête initiale de Malgosia était avant tout de reprendre sa vie en main. « Je sais maintenant qu’une femme peut tout faire. On n’a pas besoin d’attendre la sonnette d’alarme. J’y suis allée et je me suis donnée une nouvelle vie, c’est quelque chose que je ne peux gaspiller. Et ce que je dis maintenant aux autres est de ne plus attendre – écoutez votre voix intérieure, laissez votre intuition parler et n’ayez pas peur. »