Skip to main content
0
Navigation

RetourL’excellence à tout prix

Pourquoi les prothèses mammaires Amoena ouvrent la voie en matière de qualité et d’innovation

when only the best will do

Nous avons rencontré Brigitte Seehaus, chef de produit en charge des prothèses de 2011 à 2013 au siège social d’Amoena en Allemagne, qui nous a expliqué comment, au cours des 35 dernières années, les générations successives d'experts se sont relayées pour concevoir des prothèses mammaires de qualité toujours plus innovantes.

On a du mal à l’imaginer aujourd’hui, mais avant l’invention de la prothèse mammaire siliconée en 1975 par le fondateur d’Amoena, Cornelius Rechenberg, les femmes qui souhaitaient retrouver leur silhouette après une mastectomie n’avaient qu’un choix très réduit à leur disposition, et aucune solution n’était particulièrement attrayante :  pochettes de tissu remplies de micro-billes de verre, prothèses gonflables qui se dégonflaient (bruyamment) à tout moment ou encore rembourrage du soutien-gorge à l’aide de coton. À l’époque, il n’y avait quasiment pas de suivi après une opération du sein, et les femmes devaient très souvent se débrouiller seules pour tenter de recréer une silhouette équilibrée qui dissimulerait l’ablation de leur sein.  Inventées dans les années 1950, les prothèses en caoutchouc étaient dures et souvent inconfortables. Nées dans les années 1960, les prothèses à intérieur liquide représentaient une nette amélioration même si elles laissaient toujours à désirer en termes de confort et de réalisme.

Tout cela a changé lorsqu’un étudiant bavarois en bioingénierie a pris un job d’été dans une usine de prothèses.  Persuadé qu’il pouvait améliorer la technologie de l’époque, il s’est mis à expérimenter différentes formules de silicone dans la cuisine de sa mère à l’aide d’une cocotte-minute. C’est ainsi qu’il a inventé l’ancêtre de la prothèse en silicone, laquelle est omniprésente aujourd’hui.  Bien qu’à l’époque, Cornelius ignorait que son invention deviendrait par la suite la référence en matière de prothèses en silicone, il était néanmoins convaincu de l’importance de sa découverte.  Il a donc lancé sa propre société pour commercialiser ses prothèses mammaires, et c’est ainsi qu’Amoena a vu le jour.  Depuis lors, Amoena se consacre au développement de prothèses aussi réalistes que confortables, conçues pour redonner confiance aux femmes opérées du sein et améliorer leur qualité de vie.

Désormais leader de la prothèse mammaire, Amoena s’est forgé une réputation d’excellence en matière de recherche, de développement et de technologie de pointe, et continue de repousser les limites de la science pour apporter un maximum de confort et de bien-être aux femmes opérées du sein. Nous avons demandé à Brigitte Seehaus, la chef de produit en charge des prothèses chez Amoena, de nous en dire plus sur l’évolution d’Amoena en matière d’innovation et d’excellence.

AL: Qu’est-ce qui distingue Amoena de ses compétiteurs en termes de recherche et de développement ? 

[Brigitte]:  Je pense que l’un des avantages de notre société réside dans le fait qu’elle existe depuis très longtemps.  Comme nous avons été fondés par un ingénieur, nous nous consacrons depuis le tout début à la recherche et au développement. De plus, nous avons toujours collaboré étroitement avec les détaillants et les clientes afin de garantir l’incorporation des dernières technologies de pointe dans nos designs novateurs. Le résultat : des prothèses mammaires innovantes de la plus grande qualité.  Notre stratégie n’a jamais été de fabriquer des produits pour ensuite tenter de convaincre les clientes de leur utilité.  Nous créons des produits qui répondent aux besoins des femmes opérées du sein dans la vraie vie.  Par ailleurs, nous sommes conscients que ces besoins varient en permanence à mesure que les techniques chirurgicales évoluent et que les femmes deviennent plus exigeantes en termes de choix et de performance.

AL: Avec un tel niveau de qualité, les prothèses mammaires Amoena sont-elles uniques ? 

[Brigitte]: Au fil des décennies, nous avons élaboré des procédés de fabrication qui nous ont permis de produire les prothèses les plus résistantes, agréables sur la peau et réalistes du marché. En plus d’utiliser nos propres formules de silicone exclusives, nous analysons toutes les matières premières afin de garantir leur conformité à nos normes de qualité rigoureuses. Nous testons également la longévité de nos prothèses pour nous assurer qu’elles résisteront à plusieurs années d’utilisation quotidienne. Elles doivent conserver leur forme, leur couleur, leur consistance et leur souplesse dans les situations de tous les jours, mais aussi dans les situations extrêmes comme en cas de changement de température ou de choc. À mon avis, c’est la rigueur de nos essais et notre attachement à la qualité dans tous les aspects du design et de la fabrication qui rendent nos prothèses uniques.

AL: Comment restez-vous à la pointe des développements technologiques pour vous assurer de toujours proposer des produits qui répondent aux besoins des femmes ? 

[Brigitte]: Ayant toujours été à la pointe de l’innovation, nous avons déposé de nombreux brevets au cours de notre histoire, aussi bien au niveau des matières que des produits ou des méthodes de fabrication. En tant que multinationale, nous bénéficions d’un réseau d’innovation international qui suscite l’apport de plus de 60 pays dans le monde. De plus, notre équipe chargée de la recherche et du développement collabore avec des universités et des scientifiques se spécialisant dans divers domaines.  Nos spécialistes internes intègrent alors ces connaissances dans leur recherche constante de nouveaux moyens de transférer les derniers développements scientifiques à la technologie de la prothèse mammaire. Comme les techniques chirurgicales évoluent en permanence, il est également primordial de collaborer avec les médecins, les chirurgiens et les infirmières pour veiller à ce que nos produits soient adaptés aux méthodes les plus récentes. Travailler en étroite collaboration avec les utilisatrices elles-mêmes constitue un autre élément-clé du développement de nos produits. À leurs côtés, nous effectuons des tests approfondis pour s’assurer qu’ils sont confortables, faciles à utiliser et adaptés aux différents types de chirurgie et modes de vie.  De nos jours, les femmes exigent davantage des produits qu’elles utilisent, et les prothèses mammaires n’échappent pas à la règle.

AL: Existe-t-il des normes industrielles reconnues au niveau de la qualité ?

[Brigitte]: Oui, Amoena a d’ailleurs été la première société à obtenir un certificat dans ce secteur en 1992, et nous en sommes fiers. Reconnue à l’échelle mondiale, la norme ISO 9000 témoigne de notre qualité de leader du marché et de notre solide réputation en matière de gestion environnementale.  Je pense que les gens ont envie de savoir qu’ils achètent leurs produits chez des sociétés dotées d’une conscience éthique et de références solides. Je me félicite que, dans notre volonté d’excellence, nous nous efforcions toujours d’adopter les meilleures pratiques en matière de qualité au sein de l’industrie de la prothèse mammaire.

AL: Comment faites-vous pour veiller à ce que les clientes d’Amoena reçoivent la même qualité de service au niveau mondial ? 

[Brigitte]: Nos revendeurs spécialisés ont été formés au conseil et à l’application de la plus grande gamme de produits du marché. Leur rôle consiste à offrir un accompagnement sans faille à plus d’un demi million de clientes de par le monde.  Ils sont soutenus par nos formateurs spécialisés qui bénéficient de plusieurs décennies d'expérience dans la prise en charge des femmes opérées du sein et dans la formation d’infirmières et de revendeurs spécialisés. Ce système garantit un niveau de service identique pour tous les clientes d’Amoena tout en nous permettant, bien entendu, d’être informés des réactions de nos clientes pour veiller à ce que nos produits reflètent toujours leurs besoins.