Skip to main content
Navigation

Go backCalme et confort au naturel : 3 remèdes faciles pour soulager les effets secondaires

Il existe une foule de moyens naturels pour réconforter son corps pendant la maladie et le traitement du cancer. En voici quelques-uns.

remèdes pour soulager les nausées de la chimiothérapie

 

Il existe une foule de moyens naturels pour réconforter son corps pendant la maladie et le traitement du cancer. Certains sont si élémentaires que l’on oublie parfois d’y recourir comme dormir assez, respirer profondément et passer du temps dehors. La nature nous offre également un éventail de remèdes médicinaux. Dans cet article, nous explorons les bienfaits potentiels du gingembre, des huiles essentielles et des mouvements énergétiques.

 

1. Le gingembre pour soulager les maux d’estomac

 

Nombre de personnes sont intimement convaincues – une conviction longtemps mise en pratique par la médecine orientale – que le gingembre soulage les maux d’estomac. Des preuves concluantes selon les normes cliniques actuelles restent difficiles à établir, quoique les résultats de certaines études démontrent que le gingembre ou Zingiber officinale est plus efficace qu’un placebo pour réduire les nausées postopératoires.

Sous quelle forme prendre du gingembre ?

• Faites du thé au gingembre.Faites bouillir 4 à 6 tranches fines de gingembre cru lavé et pelé dans 500 ml d’eau pendant 10 à 20 minutes. Ajoutez un jus de citron vert, du miel ou du sirop d’agave pour adoucir votre thé.

• Les bonbons et les compléments alimentaires au gingembre se trouvent facilement dans la plupart des parapharmacies. Veillez à demander l’avis à votre médecin avant d’ajouter un remède complémentaire à vos médicaments habituels. Le gingembre est repute pour ses interactions négatives avec les traitements contre l’hypertension, le diabète et les anticoagulants.;

• Cuisinez avec du gingembre. Healthline.com affirme que le gingembre « fait partie de ces quelques super-aliments qui méritent vraiment d’être qualifies comme tels ». Mettez-en dans vos plats de légumes, vos poêlées et vos soupes pour une saveur rafraîchissante, douce et piquante à la fois.

 

2. L’aromathérapie pour le sommeil, les ongles et l’immunité

 

« J’aurais aimé connaître les huiles essentielles quand j’étais sous traitement », confie Eden Lackey, devenue conseillère en aromathérapie après son cancer du sein. « Heureusement que je les ai découvertes pendant l’après-traitement. Confrontée aux effets secondaires, je prenais alors des médicaments débilitants », ajoute-t-elle. L’aromathérapie a aidé Eden à guérir. Aujourd’hui, elle est

représentante pour doTERRA, un leader mondial sur le marché des huiles essentielles. Les huiles essentielles s’utilisent en inhalation ou en application sur la peau. Comme elles sont très concentrées, il convient de les mélanger et de les diluer avec une huile végétale, comme l’huile d’olive ou de coco, ou d’utiliser un diffuseur.

 

remèdes pour soulager les effets secondaires de la chimiothérapie


Remédier aux effets secondaires

• « Notre mélange exclusif pour mieux dormir contient notamment de la lavande, de la marjolaine, de la camomille romaine, d’ylang ylang, du bois de santal et de la gousse de vanille », ajoute Eden. Pendant sa convalescence, elle avait beaucoup de mal à dormir à cause de bouffées de chaleur et de douleurs dans les os. La diffusion de ce mélange d’huiles essentielles a été un soulagement bienvenu.

• La chimiothérapie fragilise parfois les ongles des mains et des pieds. L’application d’huile d’arbre à thé sur les ongles pendant le traitement permet de les protéger et d’en favoriser la croissance et la santé.

• « L’huile essentielle d’encens est la reine des huiles », affirme Eden. Testez-la pour renforcer votre système immunitaire ou en guise d’anti-inflammatoire.

 

3. Du tai chi et du qi gong pour lutter Contre le stress

 

D’après le taoïsme chinois et quelques philosophies bouddhistes, une « bioénergie » naturelle est à l’origine de la santé et de la guérison. La maladie survient lorsque cette énergie se retrouve bloquée ou affaiblie. Le tai chi et le qi gong sont des arts martiaux fondés sur la manipulation de cette énergie par le biais de mouvements lents et d’une respiration intentionnelle, comme une sorte de méditation

active. On les qualifie de thérapies « naturelles » contre les effets secondaires du cancer car ces techniques ne requièrent ni médication ni équipement et sont accessibles à tous. Posez la question à votre médecin. Il n’est pas rare que des cours soient dispensés dans les hôpitaux et les centres d’oncologie.


Les bienfaits envisageables sont notamment :

  • La régulation du rythme cardiaque et de la pression artérielle
  • Une meilleure position du corps
  • Un meilleur équilibre
  • De la souplesse et de la force
  • La diminution du stress et de l’angoisse
  • Une structure du sommeil améliorée
  • L’apaisement des douleurs dues à l’ostéoarthrite

Note du rédacteur : Veillez à toujours bien vous informer.Parlez à votre médecin avant de tester une thérapie nouvelle ou alternative. Même si la thérapie vous semble sans danger, votre médecin doit connaître vos intentions, surtout si vous êtes toujours sous traitement.

 

Sources:  

Ginger: Uses,Side Effects, Interactions, Dosage, and Warning - WebMD