Skip to main content

Faire une cure Thermale Après un Cancer du Sein

Depuis le plan Cancer II, l’accompagnement des patients est devenu une priorité non seulement pendant les soins mais aussi une fois le traitement terminé.

Pourquoi une cure thermale ?

Vous souhaitez vous remettre sur pied tant physiquement que moralement, la cure thermale est faite pour vous ! Certains établissements thermaux proposent une prise en charge des malades du cancer après leurs traitements. Celle-ci concerne principalement les cicatrices post-opératoires, les brûlures dues à la radiothérapie, le traitement du lymphœdème du bras ; mais aussi plus généralement la sécheresse de la peau et des muqueuses, les rougeurs, les démangeaisons, les douleurs articulair...
Vous pourrez aussi apprendre à prendre soin de votre corps, à accepter votre nouvelle apparence, partager votre expérience avec d’autres patientes. C’est également l’occasion de prendre ou reprendre de bonnes habitudes et de modifier votre hygiène de vie en vous mettant (ou remettant) au sport, en évitant certains gestes et en apprenant à connaître vos limites...

Quelles démarches et quel coût ?

Mieux vaut attendre quelques mois après la fin de vos traitements avant de programmer une cure thermale pour laquelle une prescription est nécessaire. Choisissez un centre thermal agréé et réservez votre séjour auprès de la station thermale. Envoyez votre demande de prise en charge à la Sécurité sociale.
Le protocole de soins est pris en charge et remboursé pour les cures comprenant 18 jours de soins. Toutefois, la participation de la caisse d’assurance maladie est soumise à conditions. Le centre de cure thermale doit être agréé et conventionné par l'Assurance maladie pour les orientations thérapeutiques prescrites. De son côté, la patiente doit suivre intégralement la cure de 18 jours, sauf interruption par le médecin conseil ou en cas d'empêchement majeur.
Renseignez-vous auprès de votre caisse d’Assurance Maladie et de votre mutuelle pour plus d’infos quant aux conditions de prise en charge.

A la découverte de deux programmes de cure post-cancer

LA BOURBOULE

Depuis plusieurs années, les Grands Thermes de La Bourboule proposent la cure thermale Dermatologie Post-Cancer pour traiter les séquelles cutanées des traitements du cancer, grâce aux vertus réparatrices de leur eau thermale et à des techniques de soins spécifiques. La cure thermale post-cancer joue aussi un rôle majeur dans l’amélioration de l’estime de soi.
Elle a pour but d’accélérer la cicatrisation, de soigner les séquelles de brûlures, d’estomper les cicatrices et d’aider la peau à retrouver toute sa souplesse après un traitement du cancer.
La cure thermale post-cancer comprend 4 soins quotidiens pendant 18 jours, prescrits en début de cure par le médecin thermal parmi :
  • Les soins à l’eau thermale dont le but est principalement de favoriser la pénétration des actifs réparateurs de l’eau : pulvérisation d’eau thermale générale, pulvérisation locale, bain calme, bain local, humage/nébulisation...
  • Des soins à l’eau thermale permettant également d’effectuer un nettoyage cutané : douche générale au jet, douche filiforme (pratique médicale créée à la Bourboule durant laquelle un jet filiforme d’eau thermale sous pression pétrit et masse les lésions)...
  • Des massages effectués par un kinésithérapeute  D.E. en vue de mobiliser les tissus cutanés pour retrouver toute l’élasticité de la peau

Activités Complémentaires

Très axés sur la prise en charge humaine, les Grands Thermes de La Bourboule offrent aussi un moment d’échange baptisé l’Instant Thé et animé par l’attachée de direction sensibilisée à la problématique du post-cancer. Parallèlement, une large gamme d’activités est aussi proposée : Sophrologie, Qi Gong, Yoa, Taï Chi, Promenades Pédestres, Coaching Physique, Relooking maquillage, Table Ronde Nutrition…
Découvrez plus d’infos sur le programme Post-Cancer de La Bourboule - www.grandsthermes-bourboule.com

LA ROCHE POSAY

Forte de cinq siècles d’expertise dans la prise en charge des affections dermatologiques chroniques et dans le processus cicatriciel auprès des grands brûlés, l’équipe médicale du Centre Thermal de La Roche Posay a initié le projet, en collaboration avec les cancérologues du Pôle Régional de Cancérologie de Poitiers, d’une cure post-cancer. 

Une fois passée la phase aiguë des protocoles chirurgicaux, de radiothérapie ou de chimiothérapie, d’autres préoccupations naissent, moins vitales mais à ne pas minimiser pour autant. Une cicatrice adhérente, inflammatoire ou douloureuse, un bras peu mobile, des muscles dorsaux atteints et crispés, un lymphœdème résiduel ou bien encore une peau desséchée et réactive, des muqueuses déshydratées et irritées, un syndrome palmo-plantaire ou une fatigue générale et l’image de soi abîmée sont autant de symptômes à prendre en considération.
Toutes ces personnes accueillies en cure post-cancer (parmi lesquelles 85% de patientes touchées par un cancer du sein) le sont avant tout pour des séquelles dermatologiques. Le séjour est agrémenté de soins de support tels qu’une approche psychologique, des activités physiques, de la sophrologie…

Réalisés au quotidien, les soins à base d’eau thermale aux propriétés cicatrisantes et apaisantes se déroulent sous la surveillance d’un dermatologue de la station. Selon les besoins, différents soins peuvent être prescrits parmi : 

  • La douche filiforme à pression variable réalisée par un dermatologue 
  • Les pulvérisations fines du visage, du corps ou de la sphère vaginale,
  • Le bain aérogazeux, 
  • Le massage cicatriciel sous rampe d'eau par un kinésithérapeute 
  • Les pulvérisations et douches de la sphère bucco-linguale.
  • Des massages effectués par un kinésithérapeute  D.E. en vue de mobiliser les tissus cutanés pour retrouver toute l’élasticité de la peau

Une équipe pluridisciplinaire est dédiée au suivi des patientes. : dermatologues thermaux, kinésithérapeutes, oncologues conseil, chirurgien-dentiste, hydrothérapeutes, éducatrice spécialisée, psychologue, sophrologue, diététicienne et même des maquilleuses professionnelles et des esthéticiennes. 

Pour une prise en charge globale des patients, l’association Aqualibre propose des soins de support aux curistes séjournant à La Roche Posay et notamment un accompagnement psychologique en consultation individuelle ou en groupe de paroles, des séances de maquillage correcteur pour se réapproprier sa féminité, des ateliers de sophrologie pour découvrir des méthodes douces de relaxation et apprendre à gérer son anxiété ou un atelier d’hydratation de la peau. Tous les soins de support sont proposés dans le Pavillon Rose, premier établissement thermal de La Roche Posay, inauguré en 1905, et qui vient de se refaire une jeunesse. Au cœur du Parc Thermal, Le Pavillon Rose propose également un Salon de thé et une boutique ouverte à tous - Plus d’infos sur www.thermes-larocheposay.fr